Vegeta

Porteur
Eonix
Partenaires
Quimesis
UCL-ICTEAM
Multitel

Au fur et à mesure que la consommation mondiale grandit, de plus en plus de personnes accèdent à des biens essentiels tels que la nourriture ou les médicaments, mais également à des biens plus luxueux comme le vin, les œuvres d’art, etc. En parallèle, le nombre de copies arrivant sur le marché croît également dans les mêmes proportions quand ce n’est pas de manière plus rapide encore. Certaines marques ont adopté des systèmes de protection, en posant différents types de marquages sur leurs produits en passant par un large éventail de solutions. Malheureusement, des limites existent à ces technologies soit dans leur coût, soit dans leur limite fonctionnelle (traçabilité ou authenticité), ou dans le fait qu’elles nécessitent des modifications de la chaine de production des fabricants de biens.

Nous souhaitons proposer une méthode unique de marquage spécifique permettant de vérifier si le produit sur lequel le marquage est apposé est bien celui qui est prévu, tant en termes de traçabilité que d’authenticité. Nous comptons utiliser les défauts du papier recyclé comme source d’information unique et incopiable comme clé de base de l’authentification.

Ce projet sera testé dans deux use-cases : l’authentification de documents officiels et la traçabilité d’œuvres d’art.