Innovation et performance des TPE/PME: où en est la Wallonie?

Au mois d'avril 2013, Logistics in Wallonia avait sollicité ses membres afin de répondre aux questions d'une étude sur l'innovation et la performance des TPE/PME en Wallonie et à Bruxelles. Un peu plus de 700 entreprises ont répondu au questionnaire. Les résultats de cette enquête ont été présentés lors d'une conférence de presse ce 2 décembre 2013.

Dans le cadre d’une étude commanditée par Acerta, portant sur les conditions de mise en oeuvre des pratiques et politiques de GRH contribuant le plus à la performance des PME, tant économiquement que socialement, la Louvain School of Management (UCL) et le Lentic (HEC –Ecole de Gestion de l’ULg) ont mené une enquête par questionnaires auprès d’un échantillon de plus de 430 entreprises de moins de 250 personnes, issues de secteurs aussi variés que le service aux entreprises, les industries manufacturières, les activités scientifiques et techniques ou encore la construction, entre autres.

Au travers des résultats de cette enquête, émerge une véritable cartographie de l’innovation et de la performance dans les PME/TPE wallonnes et bruxelloises. Cet état de l’art a été obtenu à partir d’une méthodologie originale, sur base d’indicateurs spécialement conçus par l‘équipe de recherche, qui ajoute une dimension qualitative aux chiffres. Tant l’innovation que la performance
sont appréhendées de façon large: les dimensions chiffrées et quantifiables ne constituent ainsi qu’une partie de la définition de ces concepts, à laquelle s’ajoutent des dimensions plus
compréhensives et qualitatives (organisationnelle, technologique, environnementale, etc.)
 
Le classement des entreprises considère à la fois leur niveau d’innovation et leur niveau de performance, dont on voit qu’elles ne vont pas toujours de pair. Dans l’échantillon, elles se situent
comme suit :
• 8,78% sont innovantes ET performantes ;
• 9,93% sont performantes, sans se caractériser par leur niveau d’innovation ;
• 7,39% sont innovantes, mais pas (particulièrement) performantes ;
• 26,10 ne sont ni innovantes, ni performantes ;
• Enfin, 47,8% se situent dans la moyenne d’innovation et de performance.
 
Les résultats de l’étude montrent également le classement de ces entreprises par type d’activités (code NACE), par taille, main d’oeuvre, chiffre d’affaires, etc. Il apparaît que les entreprises les
plus performantes et innovantes soient issues des secteurs technologiques (activités spécialisées) et informatique. Elles réalisent leur chiffre d’affaires surtout à l’international, et sont de structure non-familiale. En outre, la taille de l’entreprise ne semble pas influer sur leur niveau de performance ou d’innovation.
 
L’équipe de recherche va ensuite sélectionner 20 entreprises parmi les plus performantes et/ou innovantes, et en réaliser l’analyse qualitative approfondies, en considérant notamment les
politiques de gestion des ressources humaines qui y sont mises en oeuvre, en vue de comprendre en quoi et comment la gestion des personnes dans les PME/TPE est une condition d’innovation et/ou de performance, et en identifier les pratiques. Elle mènera ensuite une expérience pilote de transfert des pratiques re-contextualisées.

Personnes de contact :

- Laurent Taskin, professeur à la Louvain School of Management (UCL) : 010/47 83 71
- François Pichault, professeur à HEC – Ecole de gestion (Ulg) : 04/366 30 70
- Philippe Depaepe, Directeur Général Bruxelles Wallonie, Acerta 081 24 01 89
Partager sur: 
Voir toutes les news