Logistics in Wallonia présente son bilan 2016 à l’occasion de son Assemblée Générale


Ce 8 juin 2017, Logistics in Wallonia a présenté son bilan 2016 à l’occasion de son Assemblée Générale. Cet événement annuel s’est tenu au WEX de Marche-en-Famenne et a rassemblé plus de 175 personnes.

À cette occasion, le Pôle a également abordé le rôle que la Supply Chain va prendre dans le contexte de l’industrie 4.0.


C’est désormais une tradition au moins de juin, Logistics in Wallonia rassemble les acteurs de son réseau à l’occasion de son Assemblée Générale. Soucieux de démontrer son ancrage wallon, cette AG se déroulait cette fois en province du Luxembourg belge, au WEX de Marche-en-Famenne pour être précis.

Bilan 2016

L’année 2016 a été intense pour le pôle. Tout d’abord, outre des changements de personnes au sein de la cellule opérationnelle, le pôle s’est vu confier cette année la mission de mettre en place une nouvelle cellule d’accompagnement. Cette cellule est la mise en œuvre d’une des mesures d’accompagnements liées à l’introduction de la taxe kilométrique au 1er avril 2016. L’objectif principal de cette cellule est d’aider les entreprises à compenser les coûts supplémentaires engendrés par le prélèvement kilométrique par tous les moyens d’actions identifiés dans les domaines de la supply chain (pas uniquement le transport). Se basant sur l’hypothèse que tout ou partie des coûts de ce prélèvement sont ou seront répercutés par les transporteurs/logisticiens à leurs clients chargeurs, les services de la cellule sont laissés à disposition de toutes les entreprises wallonnes désireuses de se voir accompagnées par les services du Pôle.

Le « Plan Mercator » est à présent bien en place, le Pôle a toutefois précisé au cours de cette année ses Domaines d’Activités Stratégiques (DAS) ; en d’autres mots, ses domaines d’interventions privilégiés qui sont à présent au nombre de quatre :

  1. Logistique et mobilités durables;
  2. Moyens de transport intelligents et efficaces;
  3. Infastructure et Systèmes de Transport Intelligents;
  4. Processus de production et logistiques efficaces.


Concernant les chiffres, l’année 2016 est dans la lignée des années précédentes :

  1. 307 membres sont affiliés,
  2. Deux nouveaux projets ont été labellisés,
  3. Le Pôle a organisé une vingtaine d’événements rassemblant plus de 1250 participants


En outre, le Pôle a vu l’aboutissement d’un dossier sur lequel un travail de longue haleine a été mené puisque le 1er novembre 2016, le Gouvernement Wallon a ouvert le portail permettant aux entreprises qui le souhaitent d’introduire un dossier pour mettre en œuvre un éco-combi.

Enfin, au niveau international, Logistics in Wallonia a renouvelé et approfondi sa collaboration avec la Shenzhen Logistics and Supply Chain Management Association en Chine par la signature d’un nouveau MoU le 13 octobre 2016 à l’occasion de la China International Logistic Fair (CILF). Cet accord devenait nécessaire afin de pouvoir s’adapter à la réalité du terrain. En effet, la municipalité de Shenzhen soutient les entreprises qui souhaitent se développer à l’international. De son côté, en bon entendement avec l’AWEX, LiW s’engage à mettre tout en œuvre pour permettre à ces entreprises chinoises de venir s’établir dans les meilleures conditions possible en Wallonie. Cette stratégie s’avère d’ores et déjà payante puisque certains acteurs majeurs du courrier express sont en contact avancés avec les autorités wallonnes et que d’autres entreprises dans le domaine de l’e-commerce ont exprimé leur intérêt pour l’établissement d’une base logistique européenne en Wallonie.

>>> Consultez notre Rapport d'activités 2016 ICI.

Industrie 4.0 et supply-chain

Fidèle à sa volonté de se positionner en trend-setter pour ses membres, Logistics in Wallonia a placé son AG 2017 sous le signe de l’Industrie 4.0.

Le Pôle avait invité Dorothée Kohler et Jean-Daniel Weisz, auteur du livre « Industrie 4.0 : les défis de la transformation numérique du modèle industriel allemand ». Les deux orateurs ont ainsi montré comment l’outil productif allemand s’était peu à peu transformé et surtout comment la fonction de supply chain pouvait jouer un rôle central dans cette transformation.

Au cours de cette présentation (que vous pouvez télécharger ICI), ils ont pu avancer plusieurs constats intéressants :

  1. Un des plus grands défis de cette transformation est moins l’acquisition de technologies que le développement des compétences des travailleurs,
  2. La cyber-sécurité représente une préoccupation majeure,
  3. Ce n’est pas la taille des entreprises qui déterminera leur faculté à se transformer mais bien leur capacité de réaction,
  4. Le potentiel de marché de l’Industrie 4.0 est évalué à 1.350 milliards d’€ pour l’Europe d’ici à 2030.


Concernant plus spécifiquement la supply chain, ils ont partagé les visions suivantes :

  1. Le rôle transversal de la supply chain sera renforcé en prenant une place de fonction structurante,
  2. Nous allons assister à un éclatement de la chaîne de valeur des entreprises au-delà des traditionnels clivages sectoriels,
  3. Le business de la maintenance et des pièces de rechanges sera fortement impacté,
  4. Nous allons assister à une forte émergence des plates-formes IT,
  5. Ceci permettra aussi aux entreprises industrielles d’étendre leur potentiel grâce à une activité de service.


Le Pôle a d’ores et déjà exprimé sa volonté d’accompagner cette transformation y compris pour les entreprises wallonnes.

>>> Regardez les photos ICI

Partager sur: 
Voir toutes les news