Rapport d'évolution de l'observatoire de l'emploi - 1er semestre 2016

Logistics in Wallonia poursuit son analyse des offres d’emploi : le 1er semestre 2016 montre quelques évolutions dans un marché de l’emploi logistique en rétrécissement.

Pour consulter les graphiques, cliquez ICI : Analyse des offres d'emploi

Logistics in Wallonia poursuit son travail entamé en janvier 2012 d’analyse des offres d’emploi pour des fonctions logistiques sur l’espace Wallonie-Bruxelles. Cette analyse est à ce jour la seule démarche d’objectivation de la demande réelle du marché de l’emploi en Wallonie et à Bruxelles. Depuis janvier 2012, ce sont plus de 5.500 offres d’emploi qui ont été analysées.

Avec 867 offres d’emploi de janvier à juin 2016, on note un net ralentissement du recrutement par rapport au même semestre de 2015.

Les métiers les plus demandés restent les logisticiens et responsables logistiques (ensemble 125 offres d’emploi), ainsi que les acheteurs (78). Présents depuis 2015, les chauffeurs (68) restent un métier très recherché. On note aussi une confirmation de la forte demande de responsables du support commercial (47) et de consultants et chefs de projet (39). Concernant les chauffeurs, il faut toutefois noter que les sources analysées ne sont pas les sources privilégiées par les employeurs en recherche de chauffeurs.

Le secteur qui recrute le plus est toujours celui de la logistique, la distribution et le transport (118) suivi de la grande distribution (80). De plus en plus présent, le secteur public (80 également) ravit la troisième place à l’automobile (58). En 2016, le secteur de la construction (53) connaît une soudaine croissance. Suivent de près l’agro-alimentaire (48), le pharmaceutique (43) et la santé (39).

L’expérience requise, mesurée en années, demeure modeste, avec une moyenne de 2,1 années sur l’ensemble des offres d’emploi du semestre. C’est une expérience d’un an et moins (307) qui est la plus exigée. Mais un nombre presqu’égal d’offres d’emploi ne réclament aucune expérience (220). On ne dénombre que très peu d’offres d'emploi au delà de 6 ans.

La formation ou le diplôme, quand ils sont mentionnés, montrent encore une très grande diversité d’expressions. Restent cependant majoritaires le bachelier (116), surtout lorsque s’y ajoutent les bacheliers en gestion des transports et logistique d’entreprise (40). Suivent de près le master (102), le bachelier ou master (49) et l'universitaire ou académique (38). L’exigence du diplôme d’enseignement secondaire supérieur s'affaiblit fortement en 2016.

Les compétences générales et transversales souhaitées marquent ce dernier semestre une confirmation des tendances observées en 2015. Après la maîtrise du français, langue de base (798), c’est la flexibilité (486) qui est la plus souhaitée, avant les langues, l’anglais (437) précédant à nouveau le néerlandais (362). Le sens de l’organisation (398), la communication (374) et l’esprit commercial (374 également) suivent.

Partager sur: 
Voir toutes les news